Lorsque votre enfant atteint l’âge préscolaire, il est plus conscient de son propre corps. Il est bon de profiter de cette période pour lui apprendre à prendre soin de lui-même. De bonnes habitudes à cet âge contribuent également à une image positive de soi et à la confiance en soi.

Vous pouvez également rendre votre enfant autonome en lui apprenant ce que signifie une bonne hygiène. Par exemple, se brosser les dents deux fois par jour, prendre un bain ou une douche régulièrement, se laver les cheveux, se couper les ongles, mettre des sous-vêtements propres tous les jours… de cette façon, votre enfant prendra conscience de son corps et qu’en prendre soin est un plaisir.

Vers 2 ans – 2,5 ans, la plupart des enfants sont devenus propres. Pour les filles, il est très important de prêter attention à l’apprentissage de la toilette et à une bonne hygiène intime. C’est à cette période qu’une mauvaise hygiène peut être à l’origine de démangeaisons et d’irritations.

Le pH du vagin est élevé et des bactéries comme E. coli ou les streptocoques ont naturellement plus de chances de se multiplier. La peau de votre bambin est très sensible et alors plus exposée aux risques d’irritations et à la déshydratation.

Apprenez à votre fille de s’essuyer de l’avant vers l’arrière afin que les bactéries qui vivent normalement dans l’intestin (comme E. coli) n’atteignent pas la vulve et le vagin. Faites en de même avec la toilette. Aidez-la à le faire et montrez-lui, pendant le rituel du bain ou de la douche.

La toilette avec un simple savon n’est pas recommandée, car il peut assécher la peau. Choisissez un produit d’hygiène intime doux et rincez à l’eau. Sécher en tapotant doucement.

Aborder toutes les parties du corps

Soyez ouvert au dialogue avec votre enfant. S’il a des questions, répondez-lui clairement, en tenant compte de son âge. Encouragez-le également à poser des questions. Ainsi, vous serez en liaison avec leur environnement et leur niveau de développement.

Notre corps nous appartient et il en est de même pour nos enfants. Il est important de le respecter et d’en prendre soin. Se respecter,  c’est aussi poser des limites tant dans leur vie sociale, à l’école que dans leur vie privée.  Des situations quotidiennes peuvent parfois ne pas leur plaire, comme par exemple : les petits copains de l’école viennent regarder en-dessous de la porte des toilettes. Est-ce autorisé, acceptable ?

C’est ainsi que l’on peut aider nos enfants à grandir en leur faisant comprendre quels sont les limites à ne pas dépasser pour eux et par rapport à autrui.